Clinique Vétérinaire Alpha

Conseils pratiques chiots


Mise en place du panier

Un chiot a besoin de repères dans l'espace; une aire d'isolement, une aire de jeu, une aire d'élimination et une aire d'alimentation. Son aire d'isolement sera constituée par un panier.

Ce panier doit être placé dans des endroits qui peuvent évoluer dans le temps. On choisira par exemple un endroit proche de son maître lorsque le chiot a entre deux et trois mois afin qu'il puisse se rassurer rapidement par le contact, la vue ou "l'odeur" de celui-ci. Ce n'est pas parce que le chiot dort à coté de ses maîtres à 2 mois qu'il prendra de mauvaises habitudes.

Par contre vers 6 mois pour les femelles et 4,5 mois pour les mâles on choisira un lieu de couchage différent afin de préparer ce que l'on appelle le détachement.

En effet à partir de ces âges là, on lui choisira un lieu de couchage qui ne représente pas un lieu stratégique c'est à dire d'où il ne pourra pas surveiller ses propriétaires.

Lors de son éducation, il faudra le renvoyer souvent à son panier en lui disant par exemple" ta place". Une fois dans son panier les réprimandes devront s'arrêter. Il ne faut en aucun cas, continuer à punir un chien qui s'est réfugié dans son panier ou qui adopte une posture de soumission.


Jouets

Les jouets sont nécessaires au développement du comportement exploratoire. Il est important de proposer au chiot une grande variété de jouets (formes, tailles, couleurs, bruits différents) afin de développer le système sensoriel du chiot.

Comme dit Boris Cyrulnick " Un cerveau se construit en fonction des stimulations qu'il reçoit". Si un chiot vole une chaussure on doit pouvoir lui proposer aussitôt un jouet à la place.

Attention un chiot qui n'a rien à explorer risque de jouer avec ses crottes et de les ingérer par la suite.


Gamelle


Les repas devront tous être distribués après les repas des maîtres. C'est la base de la hiérarchie alimentaire, dans la nature les "chefs mangent en premier". Le chiot est un futur chien adulte, il doit apprendre les bases de la hiérarchie autour de laquelle s'articule la famille meute.
L'accès à l'alimentation représente une prérogative de dominance que le chiot doit apprendre à respecter dès son arrivée à la maison.

Ainsi il apprendra à respecter ses maîtres lorsqu'ils mangent ainsi que les autres chiens adultes avec lesquels il ne risquera pas de se faire mordre au moment des repas.

Avoir un chef de meute pour un chiot, c'est avoir un être rassurant auprès duquel on peut venir se blottir lors d'un stress.


Aire d'élimination

Le chiot a une tendance naturelle à la propreté qu'il faudra renforcer. Le chiot sortira naturellement de son aire de repos pour aller vers son aire d'élimination à condition que celle-ci ne soit pas trop loin.

A deux mois le chiot urine après avoir dormi, après le repas et après le jeu. Il suffit de le guetter et de le transporter dans les bras après chaque séquence.

Un chiot est capable de retenir ses sphincters à partir de 4 mois.

A ce moment là il faut accentuer les apprentissages et surtout récompenser les "pipis" fait à l'extérieur. Il est ridicule de mettre le nez du chiot dans le "pipi" lorsqu'il fait dans la maison, un "non" suffit si vous le surprenez entrain de faire ses urines et surtout si vous arrivez trop tard il ne faut rien dire et même ne pas nettoyer devant lui.


Laisse et collier
Il est nécessaire de se procurer une laisse et un collier ou harnais dès l'arrivée du chiot. l'apprentissage de la laisse doit se faire dès le plus jeune âge. Les premiers jours on placera le collier sur le chiot sans lui mettre la laisse.

Lorsqu'on lui mettra sa laisse on le laissera marcher en tenant la laisse sans exercer de traction, des exercices de courte durée seront suivis tous les jours.

Les sorties en ville devront se faire les jours suivants l'arrivée du chiot.


L’EDUCATION


Les grands principes

Une récompense vaut dix punitions. Le chiot progressera donc dix fois plus vite grâce aux récompenses. La seule punition acceptable pour un chien est la punition pour non respect de la hiérarchie canine, c'est à dire s'il vous vole de la nourriture sous les yeux ou bien s'il n'accepte pas de descendre du canapé en grognant parce qu'il s'octroie la "place du chef".


La famille meute

Le chien considère ses propriétaires comme des congénères faisant partie de sa meute canine. pour lui vous êtes un chien! Il faudra donc raisonner en chien.


La hiérarchie

La socialisation d'un chien passe par l'organisation hiérarchique. Chez le chien il y a un dominant, c'est le chef de meute, et des dominés. Le dominant c'est celui qui rassure et gère tous les conflits !

Les propriétaires doivent être dominants, donc chef.
Ils doivent décider pour le chien et se nourrirent en premier.
Le chien doit accepter que ses propriétaires gèrent les contacts.